La première ville de la Saône

Quelle est la première ville de la Saône ?

A l’égal de bien des cours d’eau, le premier parcours de la Saône s’effectue à travers forêts et prairies, fermes et hameaux, agrémenté par moments de quelques villages.

Port-sur-Saône, première ville de la Saône.

La première ville que l’on rencontre après avoir quitté la source de la Saône s’appelle Port-sur-Saône.

A son nom, on aura deviné que la commune est tournée vers la rivière et la navigation fluviale.

C’est d’ailleurs un trait marquant des riverains de la Saône pour qui l’accueil des mariniers – qu’ils soient de plaisance ou bateliers de profession – est un point essentiel.

Port-sur-Saône est tout attentionné au mouillage des bateaux dans son joli port de plaisance.

Première ville de la Saône, Port-sur-Saône ne comporte cependant que 3000 habitants pour une superficie de 24 kilomètres carrés. Les habitués des grandes capitales souriront peut-être en songeant que 3000 habitants c’est le nombre de personnes qui résident dans leur quartier à Paris ou à Lyon.

Toutefois, à l’issue d’une longue promenade à travers le 500 ha de forêts du territoire de Port-sur-Saône, la petite ville paraît en contraste saisissante d’animation, de sourires animaux et de vitrines rutilantes.

La nature est là, à portée de pas – ceux des randonneurs comme ceux des chevaux que vous pouvez louer pour une promenade.

Le pont de Port-sur-Saône.

Une site remarquable, à ne surtout pas manquer : le pont de Port-sur-Saône. Ici, on le nomme « le grand pont« . Il est vrai qu’avec ses 13 arches construites en 1758, il dessine un fantastique trait de pierre au-dessus des eaux déjà larges de la Saône.

Par beau temps, la ville navigue sur du bleu tant la rivière est large, calme, et reflète de l’azur à l’infini. Par mauvais temps, les eaux roulent sous les arches en vagues sauvages tout aussi belles au regard.

N. B. Les habitants de Port-sur-Saône se nomment les Portusiens.

Auteur de cet article : Patrick Huet – écrivain.

Un livre pour aller plus loin.

Pour découvrir la Saône sous un autre visage, nous vous invitons à consulter le livre « Descente de la Saône à pied – histoire d’un fleuve-trotteur« .