Le Pont Saint-Laurent de Mâcon

Découvrez le pont Saint-Laurent, à Mâcon.

A 65 km de Lyon, la ville de Mâcon recèle des monuments du plus haut intérêt.

Le Pont Saint-Laurent de Mâcon. Photo de Patrick HuetL’un d’entre eux étire ses pierres ocre au-dessus de la Saône d’un bleu vif lorsque le soleil l’éclaire par jour de beau temps.

(Pont Saint-Laurent à Mâcon, photo de Patrick Huet.)

Un pont venu des Romains.

Certes, le pont de bois construit par les Romains pour traverser la Saône durant l’Antiquité a depuis des siècles abandonné ses poutres au cours inaltérable de la rivière.

L’emplacement, en revanche, n’a pas changé. Au XI° siècle, un premier pont de pierres remplaça le défunt pont de bois. Au cours du Moyen-Age mystérieux, il ne se composait que de six arches.

Les siècles s’écoulèrent sous le pont de pierres, lentement ou vivement selon les ans ou les crues. Le Moyen-Age tira sa révérence et, dans les années 1550, des travaux gigantesques offrirent au pont Saint-Laurent son envergure actuelle.

Désormais, elle compte 13 arches, lesquelles s’envolent au-dessus d’une Saône si large que d’aucuns affirment que c’est ici, à Mâcon, que ses dimensions sont les plus grandes.

De Mâcon à Saint-Laurent-sur-Saône.

Cette envolée de pierres qui bondit par-dessus les flots tranquilles de la Saône relie Mâcon (30 000 habitants, département de Saône-et-Loire) à Saint-Laurent-sur-Saône (2 000 habitants, département de l’Ain).

Bonne visite par les rues de Mâcon, sans oublier d’emprunter le Pont pour découvrir également la commune de Saint-Laurent-sur-Saône.

Article écrit par Patrick Huet – auteur du livre « Descente de la Saône à pied – histoire d’un Fleuve-trotteur » (disponible chez votre libraire).