La Seine

A la découverte de la Seine et de ses abords.

Une rubrique pour vous faire découvrir toute la Seine de la source à la mer dans tous ses aspects.

La Seine vers Nogent par Patrick HuetPrésentation de ce fleuve magnifique qu’est la Seine. Un cours d’eau chargé d’histoires et d’anecdotes, et dont l’évolution a toujours accompagné celle de la France.

Fêtes… villes, châteaux… et patrimoine.

Dans les sous-pages de cette rubrique, vous découvrirez la Seine dans toute sa diversité. Les fêtes, les villes, les châteaux, tout ce qui touche aux bords de Seine et qui mérite d’être connu. Toute la richesse de son patrimoine, de son histoire, des communes riveraines qui la bordent.

Plan de cette page.

1 – Généralité. Présentation de la Seine.

2 – La source de la Seine.

3 – L’embouchure de la Seine.

4 – Sa longueur.

5 – Départements traversés.

6 – Principales villes traversées.

7 – Trafic fluvial.

8 – Livres.

1 – Présentation : la Seine, un fleuve considérable.

La Seine est le grand fleuve français par excellence connu dans le monde entier.

Le fait qu’elle traverse Paris la rend immédiatement populaire. On ne peut citer la France sans penser à Paris, à la Tour Eiffel et… à la Seine. Ces éléments sont associés dans l’imagerie internationale autant que dans la mémoire de chaque Français.

Cependant, la Seine n’est pas seulement ce cours d’eau qui berce les quais de Paris.Son importance est considérable, ceci depuis l’Antiquité.

C’était une des principales voies de communication et de déplacement des peuples depuis des temps reculés.

Nous aurons l’occasion de développer ce point dans les pages de cette rubrique.

2 – La source de la Seine.

La Seine prend sa source à 446 m d’altitude, sur le plateau de Langres. Département 21, à environ 40 km de Dijon.

La commune où elle voit le jour s’appelle « Source-Seine ». Avant 2009, elle s’appelait « Saint-Germain-Source-Seine », mais le premier janvier 2009, elle a fusionné avec sa voisine pour fonder une nouvelle commune comptant désormais une bonne cinquantaine d’habitants.

Combien de sources pour la Seine ? (H3)

On dénombre sept sources différentes, dont trois naissent dans le « Parc des Sources » appartenant à la ville de Paris.

Pour des raisons pratiques, il a bien fallu en choisir une comme point officiel de départ de la Seine. Ce n’est pas forcément la plus élevée en altitude, mais certainement la plus abondante (par rapport aux autres, s’entend, car son débit est quand même bien faible).

3 – L’embouchure de la Seine.

La Seine finit sa course dans la mer, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de La Manche, à quelques dizaines de kilomètres de l’Angleterre. Un élément d’importance du point de vue historique, et le théâtre de plusieurs conflits, la dernière remontant au Débarquement de 1944.

Elle se jette dans La Manche en formant un estuaire large de plusieurs kilomètres. Les berges de l’estuaire ne sont pas désertes, bien au contraire. Sur la rive droite s’étend la grande ville du Havre et son vaste port, tandis que sur la rive gauche s’épanouit Honfleur et son vieux port si prisé des peintres et des artistes. L’imagerie populaire garde en mémoire l’industrie portuaire pour l’un, l’attrait touristique et artistique pour l’autre. Toutefois, l’intérêt de ces communes ne se limite pas à ces deux points, et le visiteur appréciera de s’y promener.

4 – Longueur de la Seine.

De la source à la mer, la Seine mesure 776 km. ** Ce qui en fait le deuxième fleuve de France après la Loire (1 020 km).

IMPORTANT. Le Rhône fait 812 km. Son cours géographique est donc plus long que celui de la Seine. Mais, comme il traverse une partie de la Suisse, du point de vue du Droit International, il est divisé en deux, le Rhône suisse et le Rhône français (faisant 522 km). Il ne s’agit bien sûr que d’une appellation politique, car l’eau, elle, coule évidemment le long des 812 km.

La dénivellation de la Seine depuis la source (partant de 446 m) jusqu’à la mer (0 m) sur une distance de 776 km est très faible, ce qui rejaillit sur son tracé tout en courbes, qu’on appelle ici et là « boucles de la Seine ».

5 – Départements traversés.

Voici les départements que la Seine traverse ou borde, non pas dans l’ordre chronologique, mais au fil de l’eau.

La Côte d’Or (21), l’Aube (10), la Seine-et-Marne (77), Essonne (91), Val-de-Marne (94), Paris (75), Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Les Yvelines (78), l’Eure (27), La Seine-Maritime (76), le Calvados (14).

6 – Les principales villes de la Seine.

Nous mentionnerons ici les principales villes des bords de Seine. Le nombre des villes est bien plus important, nous aurons l’occasion d’en parler dans d’autres articles. Il s’agit ici des capitales locales. Elles ne sont pas nommées par ordre alphabétique, mais au fil de l’eau, au fil du cours de la Seine.

Châtillon-sur-Seine, Troyes, Nogent-sur-Seine, Montereau-Fault-Yonne, Melun, Évry-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Paris, Boulogne-Billancourt, Saint-Denis, Mantes-la-Jolie, Vernon, Elbeuf, Rouen, Le Havre.

7 – Trafic fluvial de la Seine.

La Seine est une des voies d’eau les plus fréquentées de France. Déjà, les Romains remontaient allègrement son cours pour différentes raisons, commerciales souvent, militaire parfois.

Son cours large et calme en fait une voie de circulation des plus attractives pour toutes sortes d’embarcations et une voie d’échange entre les peuples installés le long de ses berges. Au fil du temps, ces bourgades sont devenues des cités puis des villes.

L’époque dorée de la batellerie a vu bien des péniches sillonner le fleuve. C’était alors le mode de transport le plus avantageux et le plus pratique pour un tonnage important de marchandises.

De nos jours, des péniches continuent leur va-et-vient sur la Seine, mais leur nombre a chuté spectaculairement au profit d’autres modes de transport comme le camion.

Les croisières fluviales, en revanche, se sont développées, plutôt sur la section allant de Paris à l’embouchure, souvent pour de courts trajets. Cette façon de découvrir les berges de la Seine connaît un véritable essor.

Le trafic commercial allant d’un port à un autre, et plus précisément entre le Havre et Rouen, qui représente un corridor important pour le pétrole. Pas de péniches entre ces deux ports, mais des navires de fort tonnage taillé pour la mer. Rouen étant par ailleurs considéré comme un port marin et comme une annexe de celui du Havre.

8 – Des livres pour aller plus loin.

Pour aller plus loin dans la découverte de la Seine, nous vous conseillons les ouvrages suivants.

– La Seine à pied de la source à la mer.

– Le fabuleux passé des sources de la Seine.

– Séquana, nymphe ou déesse de la Seine ?

On peut trouver ces livres chez votre libraire, ou encore sur les sites des libraires, chez l’éditeur ou à cette adresse : « Livre sur la Seine » .