Hawaï sur Rhône

Le Rhône, paradis des surfeurs ?

Hawaï sur Rhône à Caluire, Patrick Huet.JPGSi l’on connaît bien les îles d’Hawaï pour leurs plages de sable blanc, leur soleil éblouissant et leurs eaux bleues transparentes dont les vagues, vertigineuses à certains endroits, permettent aux surfeurs de filer à la crête de l’océan… on ignore trop souvent que les abords de Lyon offrent à ces surfeurs les mêmes conditions idéales pour voguer à la surface des eaux.

Les plages de Lyon et du Rhône.

Les plages de Lyon et de ses abords ne font pas la Une des grands magazines, mais sont bien réelles.

Elles existaient déjà bien avant les grands travaux qui modifièrent les berges voici une vingtaine d’années. Du vrai sable entraîné les flots du Rhône.

Si ces plages disparurent quand les engins de chantiers à la taille démesurée redessinèrent les berges pour y ancrer la grande voie de contournement de la ville, elles réapparurent spontanément à d’autres endroits.

Toutefois, le sable, aussi scintillant soit-il, ne suffit pas à séduire un surfeur averti et amateur de vagues et rouleaux.

Par bonheur pour les amoureux de « la glisse », on en trouve une à l’entrée de Lyon, à Caluire-et-Cuire.

Caluire, la nouvelle Hawaï ?

Caluire-et-Cuire est une ville bordée par le Rhône et la Saône. C’est une commune limitrophe à celle de Lyon.

Ici, les berges du Rhône ont été totalement refaçonnées.

Lors des travaux on y a épandu 1,50 m de hauteur (ou plus) de tout-venant et matériaux divers qui ont noyé arbres et maison pour préparer la fondation d’une grande voie de contournement.

Vingt ans après, le paysage a repris des allures naturelles et le sable s’étend sur des centaines de mètres, loin de toute circulation.

La chute du Rhône, les vagues et les rouleaux.

Le point le plus beau, le plus attrayant de cette immense plage vallonnée se présente sous la forme d’une fantastique chute d’eau.

A voir cette magnifique chute du Rhône onduler telle une vague marine et provoquer à sa base ce formidable rouleau étincelant de vert et d’écume, l’esprit se plaît à en suivre les mouvements.

On ne rêve que d’une chose, se laisser glisser au fil de cette vague extraordinaire.

Des surfeurs sur le Rhône.

Des surfeurs viennent parfois affronter le vert de ces vagues d’eau. Ils appellent cet endroit Hawaï sur Rhône, le paradis des surfeurs de France, et peut-être bientôt de ceux d’ailleurs.

Auteur de ce texte.

Auteur de ce texte : Patrick Huet, écrivain et Fleuve-trotteur.