La Valserine- Affluent du Rhône

La Valserine une rivière qui disparaît.

Une rivière qui disparaît de la surface du sol, cela n’existe pas, n’est-ce pas ? Et pourtant si. La Valserine sait nous étonner.

La Valserine avant Bellegarde sur ValserineA un moment sur son parcours, elle va disparaître sous nos yeux pour réapparaître plusieurs centaines de mètres plus loin et enrichir le fleuve Rhône de sa vivacité.

La Valserine Fille du Jura et épouse du Rhône.

Fille du Jura, la Valserine est une rivière pleine de vitalité. Des flots rapides et pétillants.

Elle prend sa source non loin de Divonne-les-Bains, en gros à une dizaine de kilomètres à l’ouest de cette ville. Elle se situe presque à mi-chemin entre Divonne-les-bains et Saint-Claude, à vol d’oiseau s’entend, car en région montagneuse, les routes sont sinueuses.

Elle naît donc dans les montagnes du Jura.

Dès le départ, la Valserine palpite entre l’Ain et le Jura, mais aussi entre le lac Léman et le lac de Vouglans.

Les marcheurs courageux (et entraînés) pourront la longer au cours d’une même journée : elle ne mesure que 47 km. Ce faisant, ils auront l’occasion d’admirer le Col de la Faucille (proche de la source) et de saluer au cours de leur promenade les petites communes de Mijoux, Lélex, Chézery-Forens, avant d’ouvrir des yeux émerveillés sur « les Pertes de la Valserine ».

Les Pertes de la Valserine.

Un peu avant Bellegarde-sur-Valserine, un événement géologique a plissé le terrain de sorte que le socle rocheux s’est fracturé en de profondes entailles. La Valserine s’y déverse en des flots bouillonnants. Elle réapparaît plus loin sous les allures d’une jolie rivière de montagne dans un défilé encaissé et très arboré. Nous sommes alors sur la commune de Bellegarde-sur-Valserine. La municipalité a eu l’excellente initiative d’y tracer un chemin de promenade permettant de longer en partie la rivière puis d’aller en visiter les pertes.

A moins de 5 kilomètres du fleuve Rhône, vous assistez à un spectacle de la nature absolument remarquable.

A Bellegarde, le courant du Rhône étant bloqué par le barrage de Génissiat (plus en aval), celui de la Valserine s’éteint lui aussi et se fond calmement dans celui du fleuve.

Lieux insolites des bords du Rhône.

Pour en savoir davantage sur les chemins et les lieux insolites des bords du Rhône, nous vous invitons à découvrir le livre « Le Rhône à pied du glacier à la mer » (cliquez sur le titre).

Cet ouvrage présente aussi bien les chemins des bords du fleuve que des particularités, monuments, histoires, anecdotes, intéressantes à connaître.