Le Parc Jouvet à Valence

Le parc Jouvet  – le soleil de Valence.

Au coeur de Valence, le parc Jouvet déploie un soleil de verdure le long du Rhône. C’est un magnifique lieu de promenade où se marient jardin à l’anglaise et jardin à la française.

Un parc centenaire au bord du Rhône.

Situé au bord du fleuve dont il n’est séparé que par une route, le parc Jouvet étend un splendide éclat d’émeraude à l’entrée de Valence.

C’est un parc plus que centenaire puisque les travaux d’aménagement débutèrent en 1903.

La ville avait alors besoin d’un espace vert où les habitants pourraient s’y promener facilement, car proche de chez eux. La municipalité ne pouvait toutefois, pour des raisons budgétaires, acheter un terrain aussi vaste pour répondre à leur voeu, et financer les aménagements nécessaires en termes de plantation, choix des espèces végétales, traçage des voies, etc.

Un don de Théodore Jouvet.

Grâce à un don de Théodore Jouvet, la ville disposa ainsi des moyens suffisants pour une telle entreprise.

Ce terrain, qui se nommait alors le « terrain de la Robine » (du nom de la source existant à cet endroit), fut acquis et superbement aménagé pour le bien-être des Valentinois.

Fleurs, bassins et falaise du Vivarais.

Aujourd’hui, ses sept hectares de surface voient se marier un « jardin à la française » et un « jardin à l’anglaise ». Des parterres abondamment fleuris et dessinés au millimètre, et des petites allées aux longues ramures cajolent le promeneur. Au fil de sa flânerie, on y découvre, ici une cascade le long d’une paroi de pierre, là une petite mare bruissante de roseaux.

Du haut de l’escalier monumental, l’esplanade vous offre une perspective unique sur le relief montagneux de l’Ardèche qui s’élève de l’autre côté du Rhône, et plus particulièrement sur cette région appelée le Vivarais.

Perspective classée dès 1942.

Le « comité des Parcs et jardins » indique par ailleurs que cette perspective (sur les falaises du Vivarais) fut classée en 1942 parmi « les monuments naturels de caractère artistique, pittoresque« .

L’objet de cette classification n’étant simplement honorifique, mais pour souligner aux responsables de l’urbanisme l’intérêt du lieu afin d’éviter toute construction de haute dimension qui viendrait à en altérer le point de vue.

Le premier parc public de Valence.

En l’honneur de son parrain et mécène, il fut baptisé « Parc Jouvet » et inauguré en 1905 par Emile Loubet, Président de la République. C’était le premier parc public de Valence.

Aujourd’hui, il conserve le même surprenant point de vue sur le Vivarais quand on regarde au loin, depuis la place en haut de l’escalier monumental. Lorsque le regard se baisse et qu’il se rapproche, on découvre les pelouses verdoyantes, les allées forestières, les jets d’eau… et puis les fleurs jaunes d’or d’un vaste parterre dessinant les couleurs de la ville.

N’hésitez pas à vous y arrêter lors de votre passage à Valence.

(Auteur de cet article : Patrick Huet.)

Autres lieux remarquables du Rhône.

Pour découvrir d’autres lieux remarquables, des monuments, châteaux, ainsi que des informations historiques au sujet du fleuve et des bords du Rhône, nous vous invitons à parcourir le livre « Le Rhône à pied du glacier à la mer » .

D’autres informations sont également présentées sur les autres pages de ce site.