Le voyage du Rhône par Patrick Huet

Présentation du voyage et description du Rhône vu par le Fleuve-trotteur.

Patrick Huet a longé tout le Rhône à pied. Découvrez ici une présentation et une description rapide au travers du regard du Fleuve-trotteur.

Plan de la page.

1) Présentation du voyage à pied le long du Rhône.

2) Description du fleuve.

3) Les étapes du voyage à pied le long du fleuve.

1) Présentation du voyage à pied le long du Rhône.

Tout a commencé par un rêve d’enfant, l’envie de se laisser porter par le fil du courant, et d’aller à la rencontre de l’aventure en suivant le mouvement de l’eau. A force de voir le Rhône couler tous les jours à quelques pâtés de maisons de son logis, Patrick HUET eut soudain le désir ardent d’abandonner la ville de LYON durant un mois pour découvrir le Rhône sur sa totalité.

C’était au printemps 1998. C’était la couleur de l’aventure à l’état pur. Car s’il pratiquait souvent la marche, il n’avait encore jamais campé. La seule fois où il avait monté une tente, c’était pour essayer son bivouac, en le testant dans son appartement afin d’en apprendre le montage (très simple au demeurant). Toutefois, il avait mis un grand soin dans la préparation de son périple, en contactant les autorités pour obtenir des informations au préalable, en mesurant chaque étape, en s’entraînant régulièrement.

Le Rhône prenant son départ en Suisse, il tient beaucoup à saluer le Consulat Suisse de Lyon pour son aide dans la fourniture de documents indispensables à l’élaboration de son voyage, notamment des cartes très détaillées, et les emplacements des campings suisses où il a pu durant certaines étapes à la fois se délasser, se nettoyer et nettoyer ses vêtements (un détail très domestique, mais si nécessaire à l’hygiène après un ou deux jours de marche).

Il a été fort surpris de constater à quel point les riverains du fleuve étaient accueillants, s’arrêtant pour lui parler un moment et lui souhaiter une bonne continuation. Ceci quand il traversait de petits hameaux ou de petits villages, car une fois dépassées les limites de la commune, seul le bruissement des branches répondait à l’écho de ses pas.

Départ de Patrick Huet depuis le glacier du Rhône : samedi 27 juin 1998.

Arrivée aux Saintes-Maries-de-la-Mer : mercredi 29 juillet 1998.

Un voyage de près de 1 000 km (en tenant compte des allers et retours pour s’approvisionner).

2) Description du fleuve Rhône.

Le Rhône surgit d’un glacier aussi bleu qu’une écharpe de ciel. Il chute aussitôt d’une haute falaise pour ensuite bondir à travers la vallée dans une fougue insensée. Tout autour, c’est la montagne, la glace figée de plusieurs autres glaciers. Nous sommes dans la Suisse alémanique (ou l’on parle allemand).

Une centaine de kilomètres plus loin, apparaît le lac Léman, puis le passage en France, la traversée de Genève et puis de nouveau la France. Les alentours sont toujours sauvages, les falaises tombent à pic jusqu’au Rhône, on y découvre aussi des fermes abandonnées, mais le Rhône n’est plus le même. Il est désormais domestiqué, rendu paisible par des barrages, dont celui de Génssiat.

Avant d’entrer dans le lac de Genève (ou le Léman), le Rhône est si rapide que ses eaux sont souvent de couleur opale, elles vont si vite qu’elles n’ont pas le temps de refléter le ciel. Mais après Genève, son cours (domestiqué par les barrages) est suffisamment calme pour réfléchir ciel et paysage tel un miroir. Avant le lac, il est plutôt étroit comme fleuve, mais une fois le lac franchi, au niveau de Fort l’Ecluse, plusieurs centaines de mètres séparent ses deux rives. Il va continuer ainsi à s’élargir. En aval de Lyon, sur de longues portions, le Rhône est maintenant canalisé. En fait, assez souvent, on y trouve deux Rhône : un Rhône dit canalisé, car on a creusé artificiellement un nouveau trajet pour le fleuve, un lit sécurisé très large où les péniches et bateaux de plaisance circulent aisément, sans crainte de remous, et puis le « vieux Rhône », c’est-à-dire l’ancien lit du Rhône où les eaux coulent toujours mais d’une façon moins fougueuse que précédemment. Mais si le Rhône canalisé est d’un rectiligne parfait, et à la longue pénible à la vue du marcheur, le vieux Rhône présente davantage de diversité.

Le Rhône mesure 812 km. Il prend naissance dans un glacier ( le glacier du Rhône) dans le Mont Saint Gothard (qui fait partie de la chaîne des Alpes, près du col de Furka, ceci en Suisse alémanique (de langue allemande). On accède au glacier par un Belvédère se situant à 2271 m d’altitude. Dans la commune d’Arles, il se sépare en deux cours d’eau. Le premier nommé « Le Grand Rhône » se jette dans la mer Méditerranée dans la ville de Port Saint-Louis-Du-Rhône. Le deuxième cours « Le Petit Rhône » finit aussi dans la Méditerranée, non loin des Saintes-Maries-De-La-Mer.

3) Les étapes du voyage de Patrick HUET le long du Rhône.

Voici dans l’ordre chronologique, chacune des étapes de son voyage, c’est-à-dire, les endroits où il s’est arrêté le soir pour camper et dormir.

Suisse :

– Ulrichen (samedi 27 juin), – Ernen ( dimanche 28 juin), – Naters (lundi 9 juin), – Raron (mardi 30 juin), Susten (mercredi 1er juillet), Chippis (Sierre) (jeudi 2 juillet), Riddes (vendredi 3 juillet), Evionnaz (samedi 4 juillet), Les Evouettes (dimanche 5 juillet).

France :

– Amphion les Bains ( lundi 6 juillet).

Suisse :

– Hermance (mardi 7 juillet), – Genève (mercredi 8 juillet), – Chancy ( jeudi 9 juillet),

France :

– Injoux Génissiat (vendredi 10 juillet), – Culoz (samedi 11 juillet), – Belley (dimanche 12 juillet), – Brens (lundi 13 juillet), – Groslée (mardi 14 juillet), – Lagnieu (mercredi 15 juillet), – Jons (jeudi 16 juillet), – Lyon (du vendredi 17 au lundi 20 juillet), – Sainte-Colombe (mardi 21 juillet), – Serrières (mercredi 22 juillet), – Tournon (jeudi 23 juillet), – Soyons (un peu après) (vendredi 24 juillet), – Montélimar (samedi 25 juillet), – Pont Saint-Esprit (un peu après) (dimanche 26 juillet), – Sauveterre (avant Avignon) (lundi 27 juillet), Beaucaire (mardi 28 juillet), – Les Saintes-Maries-de-la-Mer (mercredi 29 juillet).

Pour toute remarque ou suggestion au sujet de cette page, vous pouvez nous adresser un courrier ou un courriel. Voir Adresse en page d’accueil.