Un fleuve de mots

Un fleuve de mots pour un Fleuve-trotteur.

Il est des fleuves au sens propre et d’autres au sens figuré, caractérisés par l’abondance d’un flux d’éléments qui n’est pas de l’eau.

Dans cette dernière catégorie pourraient figurer ce qu’on appelait autrefois des romans-fleuves. Des romans volumineux à l’extrême et dont la saga se déroulait sur un nombre considérable de tomes.

Un poème-fleuve – 1 km de long.

Après le record réalisé par Patrick Huet, on peut désormais parler de poème-fleuve. (Voir à ce propos le site qui le présente : 1-km.org .)

Déjà habitué aux poèmes de long format, le Fleuve-trotteur accomplit un exploit extraordinaire en composant un poème d’un kilomètre de long.

A ce sujet, le journal Le progrès titrait  à la Une de son édition du 5 août 2006 : Un Lyonnais auteur du plus long poème du monde.

Ils avaient totalement raison. Cette oeuvre représente le plus long poème du monde sur deux points.

1) La longueur du rouleau.

En effet, ce poème fut écrit à la main, par l’auteur lui-même, sur un rouleau de tissu d’un kilomètre de long. Le texte du poème (écrit en alexandrins) mesurant quant à lui 994,10 m (mesures effectuées sous contrôle d’huissier).

Le tissu étant d’un seul tenant, ce poème constitue donc, de fait, le plus long rouleau de poème du monde.

2) Le plus long poème acrostiche.

Il s’agit aussi d’un acrostiche, c’est-à-dire qu’en lisant les initiales de chaque vers de haut en bas, on découvre un message (en plus du poème). Dans notre cas, on lit le texte complet de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme – 7 550 lettres.

Un double record.

Ce poème présente donc un double record : le plus long rouleau de poème du monde (994 mètres) et le plus long poème-acrostiche du monde.

La vague des poèmes-fleuves.

Lorsque fut déroulé pour la première fois ce fabuleux rouleau, et que le regard se laissait glisser sur le tissu, un kilomètre durant, l’observateur avait la sensation soudaine de se retrouver face à un véritable flux – un fleuve de tissu et un fleuve de mots qui s’étirait à perte de vue.

Pour en savoir davantage sur ce poème-fleuve, comment l’idée naquit chez l’auteur, le déroulement des opérations, les photos, etc., nous vous invitions sur le site : 1-km.org.

Photos.

Des photos prises lors du déploiement de ce poème ont été déposées sur une page spécifique (chez box.com). Voici le lien pour y accéder : cliquez sur « Photos du poème géant d’un kilomètre » .

Un livre présente aussi le texte entier de ce poème. Voici le lien vers l’éditeur : « Des parcelles d’espoir » .