Genève et l’Horloge fleurie

Genève à l’heure suisse.

La précision de l’horlogerie suisse a depuis longtemps dépassé les frontières de ce joli pays niché au coeur des Alpes.

Genève a voulu rendre un hommage saisissant à l’habileté de ces artisans qui ont su jouer sur les rouages des mécanismes les plus pointus pour offrir aux montres leur prestigieuse renommée.

Certaines d’entre elles, aussi précieuses que des diamants, valent une véritable fortune.

Une Horloge fleurie.

En l’honneur de ces grandes maisons, de ces hommes de l’art au talent remarquable, une oeuvre d’art tout aussi singulière de précision et de beauté laisse courir ses aiguilles au bord du lac.

A quelques pas de l’endroit où le Rhône s’échappe du lac (appelé ici lac de Genève et non pas le lac Léman) pour rouler ses flots le long des berges aménagées parfois de promenades ou bordées de beaux immeubles, un parterre rutilant de couleurs appelle le regard du passant.

Il ne s’agit pas là d’un simple massif destiné à charmer la ville, mais d’une composition de 6500 fleurs dessinant le cadran d’une horloge admirable. Une horloge de fleurs et de couleur dans un écrin de verdure face à un lac qui étincelle de bleu.

Par ailleurs, on remarquera que cette « Horloge fleurie » donne l’heure exacte. La ville de Genève s’attachant à perpétuer la précision de ses maîtres-horlogers.

Article de Patrick Huet.

Auteur du livre « Le Rhône à pied du glacier à la mer » (disponible en librairie).